- Révision systématique du genre Archocentrus -

 

Schmitter-Soto, JJ, 2007. A systematic revision of the genus Archocentrus (Perciformes: Cichlidae), with the description of two new genera and six new species. Zootaxa 1603: 178, 2007

 

Le nouveau succès de l'automne, A systematic revision of the genus Archocentrus (Perciformes: Cichlidae), with the description of two new genera and six new species est enfin dans les bacs !

Sont concernés les "Archocentrus" au sens -très- large, puisque toutes les espèces considérées comme "naines" en Amérique Centrale et qui ont un jour transité par ce genre sont ainsi étudiées...

A l'arrivée de cette grosse publication qui en annonce d'autres dans la systématique des cichlidés centraméricains, 2 nouveaux genres, 3 sous-genres, 6 nouvelles espèces, et quelques déplacements dont 3 notables : "Herotilapia multispinosa" et "Neetroplus nematopus" quittent leurs genres monospécifiques, et "Cichlasoma" panamensis trouve enfin une identité...
Voici donc en résumé les grandes lignes de cette publication :

 

- Archocentrus :
Archocentrus est maintenu au détriment de Amphilophus, contrairement à ce qu'on a pu le lire il y a quelques mois...
les espèces précédement placées dans le genre sont donc confirmées et feu "Herotilapia multispinosa" rejoint le genre :

A. centrarchus, répartition vaste : versant Pacifique du Honduras (Golfe de Fonseca) au Nicaragua ; comme versant Atlantique du Costa Rica (Rio Matina) au Nicaragua (Rio San Juan et grands lacs)
A. multispinosus, versant Atlantique du Costa Rica (Rio Matina) au Nicaragua (grands lacs) ; versant Pacifique du Costa Rica (Rio Tempisque) au Nicaragua (Rio Guasaule) ;
anciennement "Herotilapia multispinosa"...
A. spinosissimus, répartition restreinte au Lac Izabal et ses affluents directs, Guatemala.

- Cryptoheros :
les Cryptoheros que nous connaissions sont scindés en deux nouveaux genres, Amatitlania et Cryptoheros, lui même subdivisé en 3 sous genres : Cryptoheros, Bussingius et Panamius. :

Bussingius :
ce sous-genre regroupe les espèces précédement connues du Costa Rica et du Panama. A noter que les espèces altoflavus et nanoluteus concervent leur statut et ne sont pas mises en synonymie comme précédement envisagé...

C. (B.) altoflavus, Panama, du Rio Caña au Rio Cricamola,
C. (B.) myrnae, nord-ouest du Panama (Rio Guarumo), frontalier avec le Costa Rica (Rio Estrella),
C. (B.) nanoluteus, répartition très restreinte, versant Atlantique du Panama (Rio Guarumo et Pejebobo),
C. (B.) sajica, versant pacifique du Costa Rica (du Rio Parrita au Rio Coloradito),
C. (B.) septemfasciatus, versant Atlantique du Costa Rica et Panama, lac Nicaragua.

Cryptoheros :
ce sous-genre regroupe les espèces du "complexe spilurus" ; le cutteri retrouve son rang d'espèce, C. chetumalensis est une nouvelle espèce décrite :

C. (C.) chetumalensis, originaire du Belize (Rio Sarstoon, donc on doit bien en trouver aussi au Guatemala puisque ce fleuve est frontalier -Rio Sarstùn-) jusqu'au sud-est de la péninsule du Yucatan au Mexique.
C. (C.) cutteri, originaire du Honduras, formes précédement connues sous "spilurus cutteri Lancetilla" ou "spilurus Yojoa" par exemple....
C. (C.) spilurus, limité au bassin du lac Izabal, Guatemala et nord-ouest du Honduras.

Panamius :
ce sous-genre est créé pour l'ancien "Cichlasoma panamensis" qui rejoint donc logiquement les Cryptoheros. Panamius panamensis est ainsi sans équivoque quant à son origine géographique...

C. (P.) panamensis, est du Panama.

- Amatitlania :
Arrivée de ce nouveau genre pour les espèces du "complexe nigofasciatus".
Amatitlania est en rapport avec le Lac Amatitlan au sud de Guatemala ciudad, localité type de l'espèce type... origine géographique de l'holotype de nigrofasciatus.
3 nouvelles espèces sont décrites dans ce nouveau genre.

A. nigrofasciata, versant pacifique, du Guatemala (Rio Suchiate) au Salvador (Rio Sucio), versant Atlantique, du Guatemala (Rio Jutiapa) au Honduras (rio Patuca),
A. coatepeque, endémique de la Lac Coatepeque au Salvador
A. kanna, restreint au versant Atlantique du Panama (Rio Cañaveral, Cricamola, Sixaola),
A. siquia, versants Atlantique et Pacifique du Costa Rica (du Rio Parismina au Golfo de Nicoya), Nicaragua (y compris grands lacs) jusqu'au nord-est du Honduras.

- Rocio :
Encore un nouveau genre avec description de 2 nouvelles espèces pour les poissons précédements connus sont "Cichlasoma octofasciatum".
D'un point de vue ethymologique, notons que "Rocio" est le prénom de la femme de l'auteur, mais signifierait en espagnol "la rosée du matin" d'où un vague rapport avec la coloration et les points lumineux des poissons... On aura tout vu ! :

R. octofasciata, aire de répartition très vaste, du Mexique (Rio Actopan, état du Veracruz) au Honduras (Rio Ulua),
R. ocotal, a priori endémique de la Laguna Ocotal au Mexique (état du Chiapas),
R. gemmata, c'est l'espèce que l'on rencontre dans les cénotes, donc endémique du nord et de l'est de la péninsule du Yucatan au Mexique.

- Hypsophrhys :
Dernier genre concerné par cette étude, Hypsophrhys compte désormais en son sein l'ex "Neetroplus nematopus" confirmant ainsi la mise en synonymie d'aout 2007 (Chakrabarty & Sparks) :

H. nicaraguensis, du Costa Rica (Rio Sapoa) au Nicaragua (nord des grands lacs jusqu'au Rio Coco),
H. nematopus, du Costa Rica (Rio Santa Clara) au Nicaragua (nord des grands lacs jusqu'au Rio Jiloa)
.

 


En résumé nous avons donc désormais :

- Amatitlania

A. nigrofasciata
A. coatepeque
A. kanna
A. siquia

- Archocentrus

A. centrarchus
A. multispinosus
A. spinosissimus

- Cryptoheros

C. (B.) altoflavus
C. (B.) myrnae
C. (B.) nanoluteus
C. (B.) sajica
C. (B.) septemfasciatus
C. (C.) chetumalensis
C. (C.) cutteri
C. (C.) spilurus
C. (P.) panamensis

- Rocio

R. octofasciata
R. ocotal
R. gemmata

- Hypsophrhys

H. nicaraguensis
H. nematopus